[Coup de coeur] Kairos tome 2 (Ulysse Malassagne, éd. Ankama)

KairosT2couv

J’avais chroniqué le premier tome, et j’en avais déjà dit tout le bien que j’en pensais. Récemment, j’ai eu l’occasion (sens propre comme figuré) de rattraper mon retard, et de mettre la main sur le tome 2. J’ai donc relu le précédent (toujours aussi bien) avant d’enchaîner avec sa suite. Et là, paf ! Coup de coeur !

Mais tout d’abord, petite mise en situation:
Dans l’épisode précédent, nous suivions Nills et sa dulcinée Anaëlle. Le couple s’était accordé une petite escapade bucolique dans la vieille maison de campagne familiale de la belle. Mais au cours d’une nuit, d’étranges créatures sont apparues par une porte inter-dimensionnelle pour s’emparer d’Anaëlle. C’est que la jolie demoiselle n’est autre que la princesse d’un autre monde, qui s’est réfugiée dans le nôtre pour échapper à une coutume familiale ancestrale: lorsqu’elle est en âge, elle doit épouser son père… Le second tome redémarre alors que Nills, qui avait réussi à suivre les ravisseurs, entreprend de rechercher sa compagne. Lui qui semblait si passif dans notre monde s’avère déterminé et empli de rage dans ce nouveau monde. Il est prêt à tout pour atteindre son objectif, faisant preuve d’un courage étonnant. Anaëlle est quant à elle contrainte de faire son retour au palais, et elle doit faire face aux responsabilités que sa stature lui impose: peut-être doit-elle accepter son destin si c’est pour le bien de son peuple, qui croit en elle, et ainsi renoncer à sa propre liberté…

KairosT2extrait1C’est une histoire vraiment fluide, qui va à 100 à l’heure, tout en mouvement. J’ai trouvé que les qualités du premier tome étaient ici décuplées. Certes le point de départ est assez classique, mais les personnages achèvent de nous convaincre de nous attacher à eux, et les nouveaux arrivants complètent parfaitement le tableau. Des changements s’opèrent chez nos deux héros. Nills s’affirme, de manière surprenante, la transformation est même presque physique… Anaëlle semble aussi se résigner, face à un destin qui dépasse peut-être sa propre personne. Une évolution qu’il sera intéressante de suivre dans le troisième et denier tome volume.

Mais la plus grosse des qualités pour moi réside avant tout dans le dessin. C’est tellement nerveux, vif et plein de mouvement qu’on jurerait par moments que les personnages vont sortir des cases et finir leur course en dehors de l’album que l’on tient entre les mains. L’expérience d’animateur d’Ulysse Malassagne fait toute la différence. La décomposition des mouvements est parfaite, et l’enchaînement des cases fait qu’on reconstitue inconsciemment dans sa tête les images qui manquent. On a l’impression dans certaines séquences d’action que l’on vient de feuilleter un flipbook mental (je ne sais pas si l’image vous parlera, mais je vois pas comment mieux décrire la sensation).

KairosT2extrait2

Bref, en refermant ce deuxième tome, qui se lit assez rapidement du coup, il faut le reconnaître (mais c’est parce qu’on est pris dedans), j’étais dégoûté de ne pas avoir entre les mains le suivant (qui sera le dernier). Pas grave, je salive déjà à l’idée de relire les deux premiers puis d’enchaîner ce futur tome final. La promesse d’un bon moment !

0 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.