[Coup de Coeur] Lupus Volume 2 de F. Peeters, éditions Atrabile

J’ai récemment acheté la suite de Lupus, série pour laquelle j’avais eu un coup de coeur à la lecture du premier tome. Mon impression se confirme avec le tome 2, que j’ai même préféré au précédent. J’ai vraiment passé un super moment, qui m’a transporté ailleurs. Dans un endroit où j’aurais bien aimé rester…

L’histoire redémarre là où on l’avait laissée. Lupus et Saana ont fui après que le premier a tué un sbire du père de Saana, chargé de la retrouver. Les deux fuyards doivent se cacher au plus vite, et pour cela Lupus décide qu’il faut se mettre au vert, littéralement. En effet, Saana n’a jamais vu d’arbre de sa vie, sa planète natale étant plutôt de type désertique. Ils mettent donc le cap sur Nécro, une planète qui fait office de maison de retraite, où tous les vieillards sont rassemblés pour terminer leur vie. Un endroit qui promet d’être calme, qui leur permettra peut-être de se faire oublier. Sur place, ils font la connaissance d’un vieil homme qui leur propose de les héberger dans un lieu idéal: reclus, et exempt de tout appareil technologique.

Il est difficile d’expliquer ce qu’on ressent à la lecture de Lupus, d’autant que personne ne vivra la même expérience. Pour ma part, j’ai embarqué à bord de la navette de nos deux héros, et j’ai pris plaisir à les suivre au cours de l’album, dans une histoire qui prend son temps, sans grande scène d’action, juste des moments de vie. C’est parfois contemplatif, parfois peu bavard, mais toujours plein de sens, d’introspection. Lupus se cherche, et le lecteur se prend à s’imaginer à sa place. On le voit tranquillement retrouver la saveur d’une vie normale, loin de la technologie, loin des psychtropes, aux côtés d’une jolie fille pour laquelle il en pince, sans le lui avouer.J’ai beaucoup aimé aussi cette petite tribu de vieux anars, vivant un peu à la manière d’Amish du futur, refusant l’emploi d’appareils modernes, préférant une vie à l’ancienne, paisible. Cela permet à l’auteur de développer un cadre intimiste pour ses personnages, en contradiction avec l’ambiance habituelle des histoires de SF, souvent remplies de gadgets en tout genre. Ici l’aventure est à dimension humaine, l’action est avant tout introspective.

J’ai parfois pensé à Isaac le Pirate dans l’espace en lisant cette BD. Cela n’a pourtant rien à voir, mais pourtant, les mêmes sentiments m’habitent à sa lecture, allez savoir pourquoi…

Le dessin est magnifique, mieux encore que sur le précédent volume, il fait bien passer les sentiments de Lupus, avec l’avantage qu’apporte le noir et blanc à ce propos, permettant des jeux d’opposition de contrastes, comme pour marquer l’oppression ou le bien-être des personnages. Les décors ne sont pas en reste, et ce sont eux avant tout qui nous rappellent qu’on est bien dans une histoire de science-fiction, à la faune et la flore pleine d’inventivité. Finalement la SF permet surtout de placer les personnages dans un contexte qui les expose à des situations peu ordinaires, laissant libre cours à l’auteur pour développer son propos.

Voilà je ne vois pas quoi dire d’autre sur cet album, je crois que de toute façon je ne saurai pas me mettre au niveau de son contenu quoiqu’il arrive. J’ai juste hâte de me plonger dans la suite, en priant pour que cela continue avec la même qualité. De plus, le cliffhanger final de l’album donne bien envie ;).

En résumé:
Une BD de SF hors norme, qui prend le temps de vivre, et qui vous donne à réfléchir. Un album qui prend son lecteur au sérieux. A conseiller pour ceux qui veulent être dépaysés dans tous les sens du terme…

3 Comments
  • Fif
    janvier 20, 2012

    Salut,
    Je me suis offre l’intégrale début décembre mais je ne me suis tjrs pas plongé dans la lecture!!!
    Je sais c'est mal…

  • Menrad
    janvier 20, 2012

    A mon avis, tu ne lâcheras plus le bouquin une fois commencé ^^

  • Fif
    janvier 21, 2012

    Ahaha oui j'ai aussi ce sentiment… Walt and see

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.